Effet Kirlian et Phosphénisme

La photographie Kirlian permet l’interprétation des couleurs de l’Aura. La pratique du Phosphénisme permet de développer son énergie personnelle de manière considérable et peut influencer les résultats de la photographie Kirlian.

Effet Kirlian

L’effet Kirlian, “c’est la conversion des propriétés non électriques d’un objet ou d’un corps en propriétés électriques avec un transfert de charges de l’objet ou du corps sur l’émulsion photographique”.

La photographie Kirlian est une méthode qui utilise un appareil capable d’établir des bilans énergétiques de santé, de mesurer l’énergie d’un organisme. Ce qu’on voit avec la photo Kirlian, c’est l’énergie, l’information qui y circule, l’état de communication vibratoire intercellulaire, une image complète des énergies qui parcourent l’organisme humain, la photo d’un corps physique.

Le matériel de base utilisé par S. Kirlian est très simple : une bobine (Teslo) reliée à une plaque métallique et isolée par une plaque spéciale. On place entre le sujet et la machine une feuille de papier sensible à la lumière. Et l’on prend la photographie. La machine Kirlian émet alors un champ électrique à haute fréquence et à haute tension.

C’est sans la connaissance du travail de ses prédécesseurs, que Semyon Kirlian lança avec sa femme les recherches systématiquement avancées qui ont permis la reconnaissance mondiale de l’effet Kirlian.

L’existence d’un champ d’énergies subtiles entourant le corps humain était connue depuis des millénaires, et depuis quelques années, la recherche scientifique commence à s’intéresser à ce phénomène. Grâce à la photographie des “Auras”, on sait maintenant que chaque être vivant est environné d’un champ d’énergie électromagnétique.

Notre aura nous renseigne sur nos qualités, nos facultés, nos pensées, nos sentiments, nos problèmes. L’aura peut être modifiée par les facteurs extérieurs comme la qualité de l’environnement, l’air que nous respirons, l’état de notre environnement, les personnes qui nous entourent, une atmosphère harmonieuse ou tendue.

L’interprétation des couleurs de l’aura est donc une lecture de vie. Elle permet de mieux se connaître. Les couleurs révèlent nos affects, l’état de notre santé, nos états d’âme ; elles expriment qui nous sommes.

Un thérapeute peut analyser la photo et en tirer des observations utiles. Aucune technique actuelle autre que la photo Kirlian ne permet de dresser le bilan énergétique d’un individu dans sa globalité et en temps réel. Entre trois et six mois, après on peut faire un nouveau bilan photographique et le comparer au premier pour juger du progrès de l’état énergétique de l’individu ou de sa dégradation.

Le Docteur Francis Lefebure, médecin et chercheur français, a mis au point une méthode de développement personnel basée sur l’utilisation systématique des phosphènes : le Phosphénisme. Les phosphènes sont toutes les sensations lumineuses subjectives, c’est-à-dire celles qui ne sont pas directement causées par la lumière stimulant la rétine. Les phosphènes peuvent être produits par de courtes fixations de sources lumineuses

La pratique du Phosphénisme permet de développer son énergie personnelle de manière considérable et peut influencer les résultats de la photographie Kirlian.

Photo Kirlian

Exercice de Phosphénisme appliqué à l’effet Kirlian :

Pourquoi projeter le phosphène sur le dos de la main ?
Simplement parce que le chakra présent dans la main absorbe l’énergie par le dos de la main et la transmet par la paume.