Relaxation et Phosphénisme

La relaxation peut être approfondie par l’adjonction d’un phosphène obtenue par la pratique du Phosphénisme.

Relaxation

Depuis les années 60, la recherche médicale a démontré la forte corrélation entre le stress et la santé physique et émotionnelle. La méditation fut l’une des premières techniques dont l’influence sur le stress a pu être mesurée. Dans les années 70, les techniques de relaxation sont devenus des best-sellers. En 1975, The Relaxation Response, l’ouvrage d’Herbert Benson et de Miriam Klipper de l’université de Harvard, a popularisé la pratique de la méditation aux États-Unis.

Cet engouement s’est accentué dans les années 80, comme le souligne notamment un article paru dans le New York Times en 1986. Le nombre de personnes pratiquant la relaxation augmenta fortement. La médecine conventionnelle adopta le concept de relaxation et des médecins se mirent à recommander l’utilisation de techniques de relaxation à leurs patients. Ces dernières font partie intégrante des médecines douces, et six thérapies douces sur dix sont basées sur la relaxation.

La relaxation peut être utilisée pour les raisons suivantes, parmi d’autres :

Parmi les différentes techniques, on peut trouver :

Cela constitue un grand nombre de techniques potentiellement utilisables, et il peut être difficile de s’y retrouver.

Toutefois, il existe une technique simple, bien plus puissante que toutes celles qui sont énumérées ci-dessus, et bien plus économique pour lutter contre le stress puisqu’une simple ampoule peut faire l’affaire. De plus, cette technique ne demande pas l’intervention d’un praticien. Vous pouvez la pratiquer chez vous à votre convenance.

Cette technique a été développée par un médecin français, le Docteur Francis Lefebure. En effet, Le Docteur Lefebure a découvert un moyen de mesurer l’action des techniques de relaxation sur le cerveau, et d’évaluer ainsi, de façon objective, la qualité des techniques proposées. C’est en utilisant les phosphènes de manière systématique que le Docteur Lefebure a pu analyser l’impact des techniques de relaxation sur le cerveau, et développer une méthode particulière.
Les phosphènes sont toutes les sensations lumineuses qui ne sont pas directement produites par la lumière stimulant la rétine. Les phosphènes peuvent être produits par de courtes fixations de sources lumineuses.

La simple production d’un phosphène est déjà relaxante, les pêcheurs à la ligne en sont un bon exemple. En effet, ils passent de nombreuses heures à fixer le bouchon des yeux, et donc à faire des phosphènes grâce à la réflexion du soleil ou du ciel lumineux sur l’eau. De nombreux pêcheurs indiquent que leur activité leur apporte une relaxation qu’ils n’arrivent pas à trouver ailleurs. On observera que la seule présence du phosphène favorise le vide mental. Elle est donc reposante.

On sait, depuis 1950, que la lumière a une action positive sur la production hormonale. De nos jours, elle est utilisée couramment pour traiter les patients atteints de dépression chronique. La lumière a une influence majeure sur la production de mélatonine, l’hormone du sommeil.

Au cours de ses recherches, le Docteur Lefebure a découvert les propriétés pédagogiques des phosphènes, et mis au point la méthode du Mixage Phosphénique. Cette technique est très simple à réaliser, car il suffit de penser pendant la présence du phosphène. Ainsi, en plus des propriétés relaxantes des phosphènes, on peut joindre l’utile à l’agréable et charger ses pensées en énergie tout en se relaxant. Le Mixage Phosphénique a une action efficace sur l’attention, la concentration, la mémoire, l’esprit d’initiative, la créativité et l’intelligence (par une augmentation des associations d’idées).

Grâce aux phosphènes, le Dr Lefebure a mis en évidence certains rythmes cérébraux inconnus jusqu’alors. Ces découvertes sur la rythmicité du fonctionnement cérébral lui ont permis de mettre au point un appareil de stimulation cérébrale qui a remporté le Prix du concours Lépine : l’Alternophone.

Basée sur l’audition alternative (un son entendu alternativement dans l’oreille droite, puis la gauche), l’Alternophonie est une technique de relaxation surprenante d’efficacité, apportant un bien-être évident dès la première séance d’utilisation. Après environ un mois d’utilisation, à raison de quinze à soixante minutes par jour, cette sensation de bien-être persiste même entre les séances. Certains cas de dépression ou des tendances suicidaires ont pu être corrigés de manière permanente. L’appareil est aussi extrêmement efficace dans le traitement des insomnies. Pour ceux qui désirent faire un simple essai, le CD Synchrophonie est une manière abordable et efficace de tester la méthode.

L’Alternophone peut être utilisé pour la relaxation, mais aussi pour l’activation cérébrale ou le traitement des insomnies.